photo-Les-Hauts-de-Hurlevent-Wuthering-Heights-2011-3

C'est un film rude. Vous sentez le vent dans vos cheveux, la pluie qui ruisselle, la boue, les coups, le froid... Andrea Arnold (dont j'avais beaucoup aimé Fish Tank) nous emmène dans une adaptation moins romancée d'Emily Brontë. "Romancée" n'est pas le mot exact. Moins "cinématographique" au sens hollywoodien du terme. La caméra tremble. Il n'y a aucune musique additionnelle. Les personnages se cognent, se frappent.

J'ai adoré la première partie, celle de la jeunesse d'Heathcliff et de Catherine. En revanche, j'ai trouvé l'actrice qui joue Catherine adulte assez antipathique. Et cela ne tient pas qu'à son rôle. Finalement, on ne la voit que très peu et pourtant c'est elle sur l'affiche et c'est le premier nom du générique. Pour moi, les vraies tête d'affiche, ce sont les deux jeunes acteurs!

Je m'apprêtais à lire Jane Eyre mais j'ai également envie de me plonger dans ces Hauts de Hurlevent... Et vous, vous êtes plutôt Emily ou Charlotte?

PS: la seule musique du film est celle du générique et j'ai eu la joie de reconnaître Mumford & sons.