DSCN0839

D'une manière générale, je n'aime pas les fins ouvertes. L'auteur joue avec le lecteur, attise sa curiosité à fond les ballons et le laisse en plan à la fin.

La fin de la BD de Pénélope Bagieu et Boulet ne m'a pas déçue mais a laissé un petit goût amer et beaucoup d'interrogations. Sur moi.

J'aime vraiment le dessin / l'univers / l'écriture / l'humour de Pénélope Bagieu (encore merci à Myriam de m'en avoir tant parlé il y a quelques années). Au fil de la lecture, je me retrouvais dans l'univers de l'héroïne: son appart, son miroir Marc Jacobs, Elle, son gel douche aux fruits, ses fringues... Et me voilà en train de faire un article sur cette BD que Lisa et Mlle Moka (encore merci pour le prêt!) ont déjà lue... Donc oui, je suis terriblement commune moi aussi.